Accueil > Servir > En étant solidaire > Secours Catholique

Secours Catholique

Dans notre département de l’Hérault le Secours Catholique est un réseau de 10 000 donateurs et de 1400 bénévoles qui interviennent quotidiennement auprès des plus déshérités, 12300 situations difficiles soit plus de 1000 interventions par mois pour aider, assister, soulager, suivre des personnes, des familles, des enfants en situation nécessiteuse.

Cette année de tourmente sociale a vu un accroissement des demandes d’aides, les gestes du Secours Catholique seront indispensables pour témoigner de l’humanité dans un monde dominé par les valeurs économiques.

Le Secours Catholique croit en nous, pour un geste chrétien de charité.

informations de la Délégation de l’Hérault sur le site

Nous contacter : SECOURS CATHOLIQUE

Un texte pour la réflexion, le recueillement, le ressourcement.

En ce mois de mars, alors que la pandémie du Coronavirus change nos vies, nous avons besoin de rythmer notre temps de confinement.

Nous devons trouver un temps pour tout, un temps pour s'informer, mais aussi pour éteindre nos télés et nos radios, un temps pour travailler, et un temps pour se reposer, un temps pour appeler ceux pour qui nous sommes peut-être inquiets, un temps pour prendre soin de soi, un temps pour manger, un temps pour le carême, mais aussi un temps pour la réflexion, le recueillement, le ressourcement. Nous vous proposons ce texte qui nous y invite.

« Lettre d'Italie à Christine, ma fille bien aimée

C'était le 11 mars 2020, les rues étaient vides, les magasins étaient fermés, les gens ne sortaient plus.

Mais le printemps ne savait rien.

Et les fleurs ont continué à fleurir, Et le soleil a continué à briller, Et les hirondelles sont revenues, Et le ciel est devenu rose et bleu... Le matin, le pain était pétri et les beignets cuits. Il faisait sombre de plus en plus tard, et le matin les lumières entraient tôt par les fenêtres entrouvertes.

C'était le 11 mars 2020, les écoliers étudiaient connectés sur Gsuite « Ma scolarité »

L'après-midi, l'incontournable rendez-vous à Tressette (jeu de cartes italien...) C'était l'année où l'on ne pouvait sortir que pour acheter de la nourriture.. Après, ils ont tout arrêté, les bureaux aussi L'armée a commencé à contrôler les sorties et les frontières... Parce qu'il n'y avait plus de place pour tout le monde dans les hôpitaux Et les gens tombaient malades.

Mais le printemps ne le savait pas et les bourgeons continuaient à sortir.

C'était le 11 mars 2020, tout le monde fut placé en quarantaine obligatoire... Les grands-parents, les familles et aussi les jeunes. Puis, la peur est devenue réelle, Et les journées se ressemblaient toutes.

Mais le printemps ne le savait pas et les roses recommencèrent à fleurir.

Fut découvert le plaisir de manger tous ensemble, Écrire en laissant libre cours à l'imagination, Lire en volant avec la créativité. Certains apprirent une nouvelle langue, D'autres commencèrent à étudier, D'autres encore réalisèrent qu'ils aimaient vraiment ceux dont ils étaient séparés, D'autres encore cessèrent d'accepter l'ignorance, D'autres encore fermèrent leur entreprise pour ouvrir un resto à huit couverts D'autres encore quittèrent leur copine pour crier au monde leur amour pour leur meilleur ami, D'autres encore devinrent médecins pour aider tous ceux qui en auraient eu besoin à l'avenir. C'était l'année où l'importance de la santé et de l'affection réelle fut comprise L'année où le monde semblait s'arrêter Et l'économie s'effondrer.

Mais le printemps ne le savait pas et les fleurs laissaient la place aux fruits

Et puis vint le jour de la libération. Nous étions collés à la télévision et le Premier ministre a déclaré aux chaînes unifiées que l'urgence était passée. Et que le virus avait perdu Que les Italiens avaient gagné tous ensemble. Et puis, nous sommes sortis dans la rue Les larmes aux yeux, sans masques ni gants. On embrassait notre voisin comme s'il était notre frère. Et c'est là, que l'été est arrivé. Parce que le printemps ne le savait pas, Et il avait continué à être là, néanmoins, Malgré le virus ; malgré la crainte ; malgré la mort Parce que le printemps ne le savait pas , et il a appris à tout le monde le pouvoir de la vie. »

sujet : Paroles

Soutien à la solidarité de voisinage

Le Secours Catholique soutient l'action de voisinage solidaire de l'association de quartier Carnot, quartier où se trouve notre local de la rue Farges.

L'équipe du Secours Catholique implantée dans ce quartier au 19 rue Farges, depuis de très nombreuses années, est connue au travers de ses activités très diverses : son accompagnement scolaire, ses cours d'apprentissage du français ou encore, son café solidaire. Aujourd'hui, c'est bien naturellement, qu'elle soutient l'action de l'association Quartier Carnot.

Nous apportons notre expérience dans la gestion des périodes d'urgence pour assurer la sécurité des acteurs. Les habitants se mobilisent pour maintenir un lien social en cette période de confinement avec les personnes les plus fragiles. Ils assurent un service de courses pour les personnes ne pouvant pas se déplacer.


Maintien des liens et des apprentissages

Au sein du réseau, de nombreux bénévoles engagés dans l'accompagnement scolaire des enfants et dans l'alphabétisation maintiennent depuis maintenant quinze jours, des liens étroits auprès des élèves, enfants, adolescents et adultes.

Depuis que le confinement est décrété, il a fallu s'adapter et trouver de nouvelles façons de communiquer. Il nous paraissait indispensable de tout mettre en oeuvre pour maintenir un lien avec les apprenants en langue française ainsi que le suivis des enfants dans leur travail scolaire.

Nos bénévoles ont fait preuve d'ingéniosité, d'adaptabilité et de nouveaux moyens sont mis en place. Ainsi, ils continuent à soutenir les adultes et enfants par téléphone mais aussi par en groupe What's App ou par visioconférences.

Merci encore de leur engagement sans faille !


Soutien alimentaire dans les bidonvilles et squats

Avec d'autres associations montpelliéraines : Aréa, Ligue des droits de l'homme, Secours populaire, la Cimade, etc., nous avons pu ravitailler 2 000 personnes en manque de nourriture dans les bidonvilles et les squats. On recommence la semaine prochaine. C'est une action essentielle et d'envergure mais qui nécessite des mesures de sécurité très claires.

2 000 personnes vivant dans des squats et bidonvilles ravitaillées .

Le Secours Catholique a apporté son soutien logistique à l'action de ravitaillement en colis alimentaires des 2 000 personnes vivant dans des squats ou dans des bidonvilles à Montpellier. L'organisation de ce ravitaillement est prévue par quinzaine.Nous avons apporté notre contribution en produits d'hygiène : papier toilette, sopalin, gel douche, dentifrice, lessive, etc., issus de l'épicerie solidaire de Campredon. Nous avons aussi appuyé la logistique de la flotte de véhicules en mettant à disposition notre camion afin d'assurer les approvisionnements, tout cela dans le plus strict respect des règles sanitaires.


Sites

Réalisé avec SPIP Contacter : Le webmaster , Informations paroissiales

Plan du site

- mis à jour le : jeudi 9 avril 2020 -